Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 13:24

 

 

images-copie-3.jpeg

 

 

 

     Pour introduire cet article, je me suis souvenu d'un passage du roman Et si c'était vrai? de Marc Levi que voici :

 

 

" Tu veux comprendre ce qu'est une année de vie: pose la question à un étudiant qui vient de rater son examen de fin d'année. Un mois de vie: parles-en à une mère qui vient de mettre au monde un enfant prématuré et qui attend qu'il sorte de sa couveuse pour serrer son bébé dans ses bras, sain et sauf. Une semaine: interroge un homme qui travaille dans une usine ou dans une mine pour nourrir sa famille. Un jour: demande à deux amoureux transis qui attendent de se retrouver. Une heure: questionne un claustrophobe, coincé dans un ascenseur en panne. Une seconde: regarde l'expression d'un homme qui vient d'échapper à un accident de voiture, et un millième de seconde: demande à l'athlète qui vient de gagner la médaille d'argent aux jeux Olympiques, et non la médaille d'or pour laquelle il s'était entraîné toute sa vie"

 

Passage auquel je rajouterais : "Deux minutes: interroge l'étudiant qui vient de rater son train alors qu'il n'est même pas encore parti"

 

 

     Et maintenant, le vif du sujet :

 

 

     J'arrive à la gare à 11h26. Le train est censé partir à 24. Je le vois annoncé avec 30 minutes de retard. Je donne alors le feu vert à mon père pour qu'il s'en aille.

     Mais en demandant un billet, on me dit que c'est impossible étant donné que le train est censé être déjà parti depuis deux minutes. Mais il n'est même pas arrivé, comment voulez-vous qu'il soit parti?!

     Et alors??

Mais si j'ai du retard c'est à cause de la neige, vous savez cette chose blanche là dehors?!

     Et alors??

 

    Bref, soit je monte dedans et je suis en fraude. Etudiant terroriste en herbe quoi. Soit je joue l'honnête citoyen et j'attends deux heures à mourir de faim, de froid et d'ennui.

 

     Bref, je suis monté. Evidemment je me fais contrôler. Phénomène qui n'arrive que tous les 5 000 ans dans un Teoz!

Nouvelles explications, nouveau "et alors??".

     On me demande 18€, que je n'ai pas (comment prévoir l'imbécilité d'un Sauvage Nocif pour la Circulation Française?)

 

     Bref, j'ai tenté le tout pour le tout: être encore plus stupide!

On me demande mon nom vu que l'affreux terroriste que je suis refuse de payer. Jacques Prevert! Comme ça se prononce!

 

     Deux minutes plus tard, j'apprenais que le train s'arrêtait pour laisser descendre un passager.

Il semblerait qu'un retard dans la prochaine gare pour cause de "malade à bord" me fasse déjà sourire.

 

 

 

 

     Bon, pour être honnête, c'est ce que j'ai écris dans le fameux train pour tuer le temps. Je me suis arrêté à l'étape "payer 18€ plutôt que de sauter à la gorge du contrôleur".

 

     Tout cela pour dire que refuser de vendre un billet de train à quelqu'un qui est en retard à cause de la neige, alors que ce train est lui aussi en retard à cause de la neige, en lui sortant l'excuse la plus pourrie au monde (à part peut-être "nous sommes désolés pour ce retard mais un ours polaire traînait sur les voies") "il est censé être parti" sauf qu'il n'est même pas arrivé?! C'est pas très fair play...

 

 

Longue vie à la SNCF sans laquelle on pourrait être à l'heure !

Partager cet article

Repost 0

commentaires