Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 21:40

 

 

 

fourmi.jpg

 

      C'est le printemps ! La neige fond, les arbres fleurissent et les fourmis sortent leurs antennes!

 

Je n'avais pas écris d'articles intéressant depuis quelques temps alors quand j'ai vu une fourmi dans ma chambre et du papier à portée de main...

Je suis quand même allé chercher plus gros specimen dehors mais finalement, pourquoi ne pas prendre l'exploratrice et laisser le peuple libre ?

Voici donc un article consacré aux fourmis et plus précisément à l'hibernation ! 

 

[Mieux qu'hibernation, on appelle ce phénomène la diapause, à savoir une cessation temporaire de l'activité et du développement]

 

     Tout d'abord, il faut noter que la fourmi étant un insecte, elle a le sang froid. On pourrait alors penser que sang froid --> hibernation. Mais je vois déjà des écureuils mécontents devant ma porte avec des banderoles "hibernation pour tous".

     La fourmi fait donc partie des espèces qui hibernent. Combien de temps? Trois à six mois. Cela dépend de l'espèce (six mois pour la fourmi rousse et plutôt trois pour la populace des jardins), de la rigueur de l'hiver, ainsi que du changement d'heure. "Ahh mais on perd une heure d'hibernation ou on en gagne une?!" mais là n'est pas le débat !

 

     Ensuite, pour ce qui est des raisons de ce sommeil collectif, on peut souligner le fait que les fourmis supportent très mal les basses températures et le manque de nourriture. (qui plus est pour certaines espèce vivant en milieu montagneux). Il semblerait même que l'hibernation soit nécessaire à la fertilité de la reine !

 

     Enfin, pour la partie pratique, voici les grandes étapes de l'hibernation d'une colonie : 

- isolation des entrées de la fourmilière

- rassemblement dans les salles en profondeur

- les fourmis se mettent alors en grappe pour se tenir chaud (ce qu'elles font la nuit également)

- leur rythme cardiaque diminue jusqu'à devenir presque inexistant

- leur sang s'épaissit

- ...et bonne nuit les petits !

 

     Et maintenant, voici pour le réveil : 

- les fourmis les plus vivaces se réveillent, lentement, leur rythme cardiaque s'accélère peu à peu et leur sang se fluidifie.

- elles se frictionnent, se lavent avec une sécrétion adéquate (du genre Décap' Four...mi) et entreprennent de réveiller le reste de la colonie, avant de remonter vers la surface à la recherche du moindre rayon de soleil.

- elles peuvent alors penser aux jours nouveaux et à celles que la Mort est venue embrasser. Car toutes ne survivent pas au froid.

 

     Voilà ! Je renvoie les plus curieux/ses à s'intéresser de plus près à nos amies les fourmis, ainsi qu'à regarder cette vidéo dans laquelle j'ai posé (juste deux petites secondes) une fourmi que l'on appelera totalement par hasard 103 683e, avant de la poser sur une feuille A4. (SPA, je plaide coupable!)

 

 

     A noter que le réveil de la bête est très lent, presque une minute précède le début de la vidéo, et qu'au contact d'une lame de couteau préalablement chauffée notre amie est à nouveau prête à faire la fête !

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lucile 01/09/2015 15:02

Super article merci. Et super bien écrit !!