Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 13:24

 

 

images-copie-3.jpeg

 

 

 

     Pour introduire cet article, je me suis souvenu d'un passage du roman Et si c'était vrai? de Marc Levi que voici :

 

 

" Tu veux comprendre ce qu'est une année de vie: pose la question à un étudiant qui vient de rater son examen de fin d'année. Un mois de vie: parles-en à une mère qui vient de mettre au monde un enfant prématuré et qui attend qu'il sorte de sa couveuse pour serrer son bébé dans ses bras, sain et sauf. Une semaine: interroge un homme qui travaille dans une usine ou dans une mine pour nourrir sa famille. Un jour: demande à deux amoureux transis qui attendent de se retrouver. Une heure: questionne un claustrophobe, coincé dans un ascenseur en panne. Une seconde: regarde l'expression d'un homme qui vient d'échapper à un accident de voiture, et un millième de seconde: demande à l'athlète qui vient de gagner la médaille d'argent aux jeux Olympiques, et non la médaille d'or pour laquelle il s'était entraîné toute sa vie"

 

Passage auquel je rajouterais : "Deux minutes: interroge l'étudiant qui vient de rater son train alors qu'il n'est même pas encore parti"

 

 

     Et maintenant, le vif du sujet :

 

 

     J'arrive à la gare à 11h26. Le train est censé partir à 24. Je le vois annoncé avec 30 minutes de retard. Je donne alors le feu vert à mon père pour qu'il s'en aille.

     Mais en demandant un billet, on me dit que c'est impossible étant donné que le train est censé être déjà parti depuis deux minutes. Mais il n'est même pas arrivé, comment voulez-vous qu'il soit parti?!

     Et alors??

Mais si j'ai du retard c'est à cause de la neige, vous savez cette chose blanche là dehors?!

     Et alors??

 

    Bref, soit je monte dedans et je suis en fraude. Etudiant terroriste en herbe quoi. Soit je joue l'honnête citoyen et j'attends deux heures à mourir de faim, de froid et d'ennui.

 

     Bref, je suis monté. Evidemment je me fais contrôler. Phénomène qui n'arrive que tous les 5 000 ans dans un Teoz!

Nouvelles explications, nouveau "et alors??".

     On me demande 18€, que je n'ai pas (comment prévoir l'imbécilité d'un Sauvage Nocif pour la Circulation Française?)

 

     Bref, j'ai tenté le tout pour le tout: être encore plus stupide!

On me demande mon nom vu que l'affreux terroriste que je suis refuse de payer. Jacques Prevert! Comme ça se prononce!

 

     Deux minutes plus tard, j'apprenais que le train s'arrêtait pour laisser descendre un passager.

Il semblerait qu'un retard dans la prochaine gare pour cause de "malade à bord" me fasse déjà sourire.

 

 

 

 

     Bon, pour être honnête, c'est ce que j'ai écris dans le fameux train pour tuer le temps. Je me suis arrêté à l'étape "payer 18€ plutôt que de sauter à la gorge du contrôleur".

 

     Tout cela pour dire que refuser de vendre un billet de train à quelqu'un qui est en retard à cause de la neige, alors que ce train est lui aussi en retard à cause de la neige, en lui sortant l'excuse la plus pourrie au monde (à part peut-être "nous sommes désolés pour ce retard mais un ours polaire traînait sur les voies") "il est censé être parti" sauf qu'il n'est même pas arrivé?! C'est pas très fair play...

 

 

Longue vie à la SNCF sans laquelle on pourrait être à l'heure !

Repost 0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 00:05

 

images-copie-5.jpg

 

     Tout d'abord, pour ce qui est du choix de cet article, je vais tenter de le développer au fur et à mesure, en essayant de ne pas trop "parler pour ne rien dire".

 

     Après des semaines de manifestations, de propositions de tout et n'importe quoi (mariage pour tous, référendums etc...), je me suis dit qu'il était grand temps d'émettre une opinion sur le sujet de l'homosexualité et plus précisément le mariage pour tous ainsi que l'adoption.

     Premièrement, en ce qui concerne le mariage pour tous, je suis pour (enfin pas contre disons*) dans la mesure où l'on est tout à fait libre d'aimer qui l'on veut (libre est un bien grand mot soit dit en passant puisque l'on ne choisit pas d'aimer). Aimer relève davantage de "être" que de principes que l'on peut "avoir". Etre homosexuel est un trait de notre personnalité et ne se "soigne" pas. On est comme on est j'ai envie de dire et il n'y a pas à revenir là dessus.

     Deuxièmement, pour ce qui est de l'adoption d'enfant(s) par des couples de même sexe, je suis contre! Je pense en effet que tout enfant doit pouvoir grandir avec un père et une mère. On peut titiller Mère Nature mais il ne faut pas exagérer non plus...

 

     Voilà, on peut crier à l'abomination, à l'institutionnalisation de quelque chose de "contre nature" et blablabla, mon avis est fait et plus à faire. Libre à tout un chacun de se faire sa propre opinion. 

 

Mardi 23 avril 2013 : mariage pour tous offciel en France ! 

Repost 0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 15:48

 

 

trg.jpeg

 

 

J'écris cet article juste comme ça, car j'ai quelques minutes pour écrire un article suplémentaire avant d'aller en cours. Son utilité? Très limitée je sais, tant pis!

 

Je me trouve donc devant les portes closes de la médiatèque depuis 20 bonnes minutes maintenant, sous la pluie en plus...

 

Des gens arrivent, de plus en plus nombreux, et je m'amuse à compter combien vont inévitablement s'avancer devant les portes pour être bien sûr et certains et certains d'être sûrs d'être certains d'être sûrs.........qu'elles sont fermées...

 

Eh bien la majorité, soit environ 7 personnes sur une petite douzaine en juste 15 minutes d'étude tout à fait scientifique!

 

Alors j'écris cet article, pour vanter le sens de l'observation des habitants de Limoges(87) qui ont cru et continueront inévitablement de croire que j'aime attendre sous la pluie devant des portes closes...

 

 

 

 

 

Pour ne pas vous laisser sans rien quand même, je renvoie les curieux à l'article de l'Encyclopédie du savoir relatif et absolu de Bernard Werber : La culture d'entreprise. (expérience avec des singes, sans tellement de rapport avec mon article, si ce n'est le nouveau venu qui se cogne aux portes closes à chaque fois)

Repost 0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 19:41

     sans-titre-copie-1.png

 

 

     Rien ne vaut une guerre lorsqu'il s'agit de créer des liens.

 

En effet, je souhaiterais consacrer un article à un phénomène s'étant produit au sein de ma classe il y a maintenant deux ans (eh oui la première c'est pas tout rose).

 

     Ames sensibles s'abstenir, ça va ressembler à des maths (beurk, je sais).

Un ensemble donné où se mélangent d'autres sous-ensembles aux multiples avis et principes de vie aura tendance à mieux fonctionner le temps où une majorité sera liguée contre une minorité (bien vu). Or, "une affaire née d'une amitié vaut mieux qu'une amitié née d'une affaire".

 

     Je m'explique : tous ces sous-ensembles vont se mettre à marcher dans le même sens dans une uniformité totale, oubliant leurs différences et ce qui les oppose d'ordinaire, pour lutter contre un sous-ensemble qu'ils rejettent.

     Ainsi, le "unis dans l'adversité" peut laisser place à une totale hypocrisie dans la mesure où la majorité agit en parfaite cohésion non pas parce que ses membres s'apprécient, mais parce qu'il y a un "ennemi commun à abattre".

 

     Et ce n'est qu'après ce sous-ensemble "indésirable" remis à sa place que les autres reprendront la leur dans une hypocrisie restée impunie.

 

 

Repost 0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 18:56

                                        sans-titre.png

 

 

 

  "Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison."

Je voudrais consacrer cet article au fait, que je trouvais interressant, que l'Homme a -et aura certainement toujours- une certaine difficulté à accepter une vérité qui boulverserait ses habitudes et ce en quoi il croyait jusqu'à présent.

 

     Le meilleur exemple qui me vient à l'esprit est celui de Galilée, ce dernier ayant tenté de prouver que la Terre tourne autour du Soleil et n'est pas au centre de l'Univers (On appele cela l'héliocentrisme). Tout cela pour être jugé, qualifié d'hérétique et contraint à reconnaître qu'il s'était trompé (ce qui est faux bien sûr).

 

     Autre exemple que j'aimerais donner : combien n'ont jamais préféré se taire plutôt que de l'ouvrir et prendre le risque de dire quelque chose d'intelligent et que pourtant le monde se moque d'eux?

 

     Je renvoie les plus curieux aux études du professeur Asch sur l'influence des autres et tiens à rappeler que "les grands esprits ont toujours tort" (tiré du livre du même nom, de Jean-Baptiste Giraud, que je conseille au plus grand nombre).

 

Repost 0