Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 19:27

 

sedgr-copie-2.jpg

 

     Je voudrais consacrer un article à une maladie tristement célèbre (comme toute maladie cela dit..) : le paludisme !

 

     Tout d'abord, il faut préciser que près de la moitié de la population mondiale est exposée au paludisme et qu'il fait près d'un million de victimes chaque année. Il n'existe encore aucun vaccin fiable à 100%, mais des essais sur des personnes contaminées seraient prometteurs (année 2012).   

     Il touche une grande partie de la planète (principalement les pays d'Afrique et les zones tropicales d'Asie et d'Amérique Latine) et se propage en Europe par "importation" seulement.

 

     serggh.jpg

 

         Voyons maintenant l'évolution du fléau :

 

     Le parasite à l'origine du paludisme est appelé "plasmodium". Il est inoculé chez l'Homme via un moustique femelle (les mâles ne piquent pas) qui, en piquant donc, permet au parasite de changer d'hôte. Il passe alors du système circulatoire au foie dans lequel il va rapidement se diviser en plusieurs milliers de nouveaux parasites, nommés "mérozoïtes". Les cellules du foie contaminées vont alors éclater (pas de place pour tout le monde) et les parasites vont à nouveau se répandre dans le sang. Ils vont alors se trouver un autre foyer d'accueil : les globules rouges. Les mérozoïtes vont continuer à se multiplier et faire éclater les globules rouges. Et ainsi de suite durant plusieurs générations de parasites.

     Après quelques cycles de multiplications, vont apparaître des parasites sexués (mâles et femelles) dans les globules rouges. Une femelle moustique piquant l'hôte infecté ingèrera donc la dernière génération de parasites qui se reproduiront dans son système digestif. 

     Et par conséquent, à la prochaine piqure : un nouvel hôte pour un nouveau palsmodium. 

 

ertgeg-copie-1.jpg

 

     Enfin, là où le paludisme devient un réel problème, c'est que lorsque les globules rouges éclatent, les débris se dispersent dans le système circulatoire et vont parfois se loger dans les vaisseaux qui irriguent le cerveau, et les bouchent. Les principaux symptômes du paludisme sont : forte fièvre, nausée, anémie, toux et douleurs musculaires.

 

     Je renvoie les plus curieux/ses à se documenter plus précisément sur le cycle de vie du plasmodium ainsi que sur les recherches de vaccins.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lespenseesdeguillaume 04/03/2013 10:41

OUUF, je suis à la limite en ce moment !!
Mais en prenant mes médicaments une fois par semaine et encore pendant 4 semaines après le retour des ces pays ça le fait ! Je ne l'ai pas eu ;)

strasse115 06/03/2013 13:22



Oui ça se traite de mieux en mieux, heureusement !